Un mariage DIY : Et pourquoi pas ?

Un mariage Do It Yourself, bonne ou mauvaise idée ?

 

Depuis quelques années, la grande mode est au DIY. Les photos, tutos et vidéos fleurissent partout sur la toile, on trouve aussi de plus en plus de magazines sur le sujet, même si le net reste une mine d’or en matière d’idée. Les magasins de loisirs créatifs regorgent de matériaux pour assouvir ses envies et proposent même de plus en plus d’ateliers afin de donner un petit coup de pouce à vos idées et besoins de créer.

 

Mais le DIY, qu’est ce que c’est ?

DIY (prononcé Di Aïe Ouaïe, à l’anglaise) signifie « Do It Yourself », soit, « Fait-le toi-même ! ». C’est un concept qui s’applique à tout et n’importe quoi : décoration, événements, jardinage, cadeaux, mode, etc. Tout ce qui est fait de vos blanches mains peut être considéré comme DIY. Et il faut savoir qu’à peu près TOUT peut être fait à la main. Je vous donnerai des exemples plus bas en ce qui concerne les DIY mariage. Pour certains c’est devenu au fil des années un véritable mode de vie, une philosophie (j’exagère à peine !). Quelque soit ce que vous voulez faire, vous trouverez un tuto DIY sur Google ou Youtube. Pinterest est aussi une bibliothèque d’idées non négligeable. Sur tous les thèmes, pour toutes les occasions, et dans tous les domaines. Et sinon, il reste toujours votre imagination qui elle, n’a pas de limite (si si, c’est vrai !).

DIY

Quels sont les avantages du Do It Yourself pour un mariage ?

  • Sans nul doute, faire soi-même apporte une satisfaction de soi non négligeable. C’est tellement plus grisant de pouvoir dire : C’est moi qui l’ai fait !!! Et lors des préparatifs de mariage qui peuvent parfois s’avérer pesant, cette petite fierté a son importance.
  • On recycle ! Le DIY permet le plus souvent le recyclage d’objets que l’on a déjà chez soi. C’est donc écologique, et économique (dans la plupart des cas). Croyez-moi, vous pouvez faire des merveilles à partir de pas grand chose.
  • La personnalisation. Si on le fait nous même, alors, on le fait exactement à notre convenance. Et ça, ça n’a pas de prix. Vous pouvez tout choisir : la matière, les couleurs, les dimensions, le nombre, et j’en passe. Tout, tout, tout est personnalisable.
  • Ça occupe. Parfois longtemps. Surtout si vous le faites seul(e) voire en couple.
  • C’est original et unique. Dans tous les sens du terme. Il est quand même beaucoup plus sympa d’offrir quelque chose qu’on a fait de nos petites mains.

Et les inconvénients du DIY alors ?

  • Ça occupe. Et ça peut prendre beaucoup, beaucoup, beaucoup de temps. Si vous avez 250 faire-parts à réaliser, le DIY n’est peut être pas la bonne solution. Tout dépend donc de ce que vous allez entreprendre.
  • Ça demande de la patience et de la minutie. Selon votre projet, le DIY peut mettre les nerfs à rude épreuve, car parfois, entre l’idée de base et la réalisation, il y a la muraille de chine.
  • Ça peut revenir cher. Parfois même plus cher que si on avait acheté directement plutôt que se lancer dans la création. Tout dépend de ce que vous voulez faire. Et où vous trouverez la marchandise.
  • Vous prenez le risque que ça ne rende pas du tout ce que vous vouliez au départ. Et là, le plaisir se transforme en frustration. Ensuite, deux choix s’offrent à vous : soit vous recommencez du début. Soit vous abandonnez. Vous aurez dans les deux cas perdu pas mal de temps sur un projet qui vous tenait à cœur, et vous serez à coup sûr déçu(e).

Quelques conseils avant de vous lancer dans le DIY :

  • Cherchez des idées d’objets déco sur le net, fouillez les tutos, et prenez bien conscience du temps qu’il faudra pour réaliser le DIY que vous voulez. Essayez de vous visualiser en train de le faire. Vous en sentez vous capable ? Est-ce que vous vous ferez plaisir durant la réalisation ?
  • Organisez-vous ! Ce n’est pas la peine de vous lancer dans un DIY qui vous demandera plusieurs heures par jour si vous ne les avez pas. Surtout, ne passez pas vos nuits dessus. Avant de commencer, estimez le temps que vous allez devoir y consacrer en prévoyant une marge d’erreur. Faites un essai avant de commencer toute une série. Vous pourrez ainsi, voir si c’est faisable dans un premier temps, si le projet vous plait, et réaliser quelques ajustements nécessaires.
  • Faites le tour de ce que vous avez chez vous (ou dans votre famille) avant d’acheter quoique ce soit. On trouve souvent des trésors : rubans, tissus, papiers, accessoires, bocaux, colle, cartons… Rien ne sert d’acheter ce que vous avez déjà, le but du DIY n’est pas de vous ruiner non plus.
  • Si vous devez acheter, prenez le temps de comparer les fournisseurs. Regardez sur Internet, par exemple, sur créava, cultura, etc… mais pas seulement. Faites le tour des boutiques, des vides-greniers de votre région, des associations (je pense notamment à Emmaüs) de votre ville. Sur le net, vous trouverez sûrement moins cher, mais n’oubliez pas de rajouter les frais de port. Voir les frais de Douane, et là je pense notamment aux sites célèbres tels que Etsy et Aliexpress. Tout est une question de calcul, d’autant plus si votre budget est serré, comme c’est souvent le cas.
  • Au final, si le DIY vous coûte plus cher que le produit acheté tout fait : soit, le DIY est une passion et vous tenez vraiment à le faire de vos dix doigts. Alors foncez ! Soit, le DIY s’annonce une vraie corvée pour vous, ou vous préférez penser budget avant tout, et bien, oubliez.

Chacun sa notion du DIY, mais pour moi, cela doit rester un plaisir, et ne pas me coûter un rein. Lors de mon propre mariage, j’ai fait beaucoup de choses par moi-même, parce que c’est une passion avant tout, et que cela m’est revenu souvent beaucoup moins cher, mais il faut savoir que j’y passais toutes mes soirées, après 8 heures de travail, et 2 heures de route dans ma journée. Travail de longue haleine.

Que peut-on faire comme DIY pour le mariage ?

Les faire-parts bien sûr !

Faits complètement à la main ou en partie sur informatique, vous pouvez tout à fait vous lancer vous même dans la création de vos invitations. Attention tout de même, cela peut revenir plus cher que de confier cette tâche à un professionnel, entre le montant des fournitures, le temps passé dessus, les enveloppes en plus, etc… Vous pouvez aussi opter pour faire moitié-moitié : créer vos faire-parts sur informatique, les faire imprimer dans une imprimerie, puis les intégrer sur un support fait de vos petites mains. L’astuce : faire imprimer vos faire-parts DIY dans une imprimerie sera plus rentable que de les imprimer chez vous, que ce soit au niveau du papier, de l’encre mais aussi du temps de découpe (si vous en avez beaucoup, si vous en avez seulement 10, votre imprimante conviendra parfaitement).

DIY Mariage

Les cadeaux des invités.

Un autre post y sera dédié très prochainement, mais sachez que faire ses cadeaux d’invités soi-même est une super idée, et souvent plus économique pour le coup. Pots de miel, de confiture, biscuits, petite gazette du mariage, badges, etc… Laissez libre cours à votre imagination !

La décoration.

C’est sûrement le plus fastidieux des DIY, la décoration d’un mariage, à la main. Il y a deux écoles de ce coté là. Le TOUT DIY ou le partiellement DIY. Tout dépend de ce que vous vous sentez de faire, du temps que vous avez et de votre budget. Sachez que, par exemple, si les pompons en feuille de soie, ou en tulle sont ULTRA simples à faire, mais vraiment très très très simple… C’est en revanche, très très très long. Mes témoins se souviennent encore du dépliage la veille du mariage et quand je parle de pompons en papier de soie, je vois la terreur dans leurs yeux. Et j’avoue avoir eu envie de me couper les mains tellement j’avais mal au bout du 250ème pompon de soie. Par contre, le résultat était superbe ! Ça valait vraiment le coup.

Vous pouvez également faire les centres de tables et le plan de tables vous-même, selon votre thème. Pour une soirée que j’organisais, j’avais peint 4 bouteilles de formes et tailles différentes par table, et j’avais simplement glissé dedans des gypsophiles. Succès garanti ! Simple et efficace.

Mariage Do It Yourself

En ce qui concerne la décoration florale, vous pouvez tout à fait vous la faire vous-même, toutefois, cela demande une sacrée organisation… Il faut connaître les fleurs de saison, se fournir en blocs de mousse, vases, contenants, il faut récupérer les fleurs fraîches la veille ou le matin même, monter le tout…

Les accessoires des mariés.

Vous pouvez fabriquer vous-même vos accessoires de mariage, j’entends par là, les boutonnières, les bijoux, customiser vos chaussures, etc… Encore une fois, les tutos et les idées ne manquent pas sur la toile.

La musique du mariage.

Bien entendu, vous pouvez composer votre propre playlist de mariage, à condition d’avoir du matériel adapté pour ce genre de fête, et une programmation musicale de plus de 6 heures de son… C’est long, et contraignant ! Il faut aussi quelqu’un qui s’en occupe toute la soirée, quelqu’un qui gère le matériel et les prises de paroles des témoins ou invités. Rien ne remplacera un vrai DJ professionnel !

Le repas.

Là encore, vous pouvez le faire vous-même, de l’apéritif au dessert. Vous pouvez opter pour un buffet (plus simple si fait soi-même avouons-le !), ou des plats à l’assiette (soyons fous !), toutefois cela demande une organisation extrême. Pour ne pas dire, pantagruélique. Pour notre mariage, j’avais pris parti de faire une sweet table pour le dessert, à 50% DIY puisque je suis passionnée de cuisine et notamment de pâtisserie. En plus du gâteau de mariage, des choux, macarons et bonbons, nous avions entrepris avec ma maman, de faire des madeleines, cookies, crème anglaise, meringues, brownies, caramels, et j’en passe, le tout pour 90 personnes. Je peux vous dire qu’on y a passé un temps (et un nombre d’œuf) fou. L’idée de faire mon gâteau de mariage m’a traversé l’esprit, mais j’ai vite abandonné… Le besoin en temps, matériel, en matières premières, la logistique, notamment le transport, ont fini de me persuader de rester sur notre petite production de mignardises, et de laisser le “gros” du travail à un véritable professionnel. Il en a été de même pour le vin d’honneur. En cours de route, j’ai changé d’avis, et ai préféré laisser faire mon traiteur. Ça ne m’a finalement pas coûté plus cher que si j’avais décidé de le faire seule. Et j’avais le service en plus.

En bref. Quoi penser du DIY ?

Le DIY c’est chouette, c’est amusant, original. Mais ne vous lancez pas dans quelque chose dont vous ne verrez jamais la fin. Faites vous aider par votre entourage, un peu comme un travail à la chaîne, je vous promets des après-midis remplis de fous rires avec vos témoins ou votre famille. Comparez bien tout ce qui est comparable au niveau tarifaire afin de ne pas avoir de mauvaises surprises à la fin sur la facture (qui grimpe plus vite que l’on ne croit). Et surtout, si vous ne maîtrisez pas tout, ou si vous n’avez pas le matériel adéquat, laissez faire un professionnel du mariage (je pense notamment au repas et à la musique). Ça sera du boulot et du stress en moins pour vous. Souvenez-vous que votre mariage, c’est VOTRE journée/soirée. Le DIY doit rester un plaisir, et non une galère. Faites-vous plaisir, et déléguez le reste. Mieux vaut un mariage avec des professionnels réussi, qu’un mariage entièrement DIY qui ne vous satisfait pas à tous niveaux, qui vous fera courir toute la journée, et qui vous empêchera de profiter (vous, ou votre entourage d’ailleurs, pensez à votre oncle coincé à la table de DJ, ou votre maman en train de se battre avec le frigo).

Pour partager cet article avec vos amis, veuillez utiliser l’icône correspondant.


Roxelane : Les Lubies de Roxy

Laissez un commentaire